Elodie Moos

Chemin des sculptures

La vouivre de Louvie

La légende de la vouivre de Louvie

Autrefois, les gens de Nendaz étaient maîtres de l’alpage de Louvie, entre le massif du Mont-Fort et les glaciers du Grand-Désert. Mais ils finirent par abandonner l’exploitation de l’alpe, car chaque année on y déplorait de nombreuses pertes de bestiaux, à cause de la présence d'une monstrueuse bête nommée la Vouivre.

Les Bagnards, qui convoitaient cet alpage, résolurent d'en entreprendre la conquête. Mais à l'entrée de ce verdoyant vallon, la Vouivre arrêtait toujours même les hommes les plus audacieux. Alors ils prirent un jeune taureau, le nourrirent pendant sept années avec du lait et lui construisirent une forte armure de fer.

Le jour était venu pour le taureau d’affronter la Vouivre. L’énorme monstre, avec sa tête de chat et sa queue de serpent, attendait l'assaillant. Un sifflement strident se croisa dans l'air avec les notes plus basses d'un beuglement sinistre. La Vouivre et le taureau étaient aux prises. Après une longue bataille, le taureau en enfonçant ses cornes dans le cœur du monstre, le tua et le réduisit en mille morceaux.

Depuis, la commune de Bagnes exploite à son bénéfice les pâturages de Louvie. Mais le vainqueur n'a jamais pu jouir de sa victoire. Dès qu'on lui eut arraché son armure, il tomba mort, d'émotion sans doute, car son corps ne portait aucune trace de la moindre blessure.

Découvrir les légendes suivantes

La légende de la fée noircie de Tsanfleuron

Le diable de Sofleu

Le dahu

La sorcière d'Isérables

Nous utilisons des cookies pour collecter des informations sur la manière dont vous utilisez nendaz.ch. Nous utilisons ces informations pour faire fonctionner le site web au mieux et améliorer nos services.

Paramètres des cookies